Articles WordPress

le

Les signes d'un site non-optimisé ne trompent pas. Un temps de chargement des pages relativement long, des feuilles de style css non-chargées, un taux de rebond qui augmente et des objectifs de conversion qui n'aboutissent pas. Tous ces signes sont autant d'indicateurs qui vous crient qu'il est temps d'optimiser votre site Wordpress.

optimiser wordpress

Avant de commencer par vous donner les astuces pour booster les performances de votre site wordpress il faut casser un mythe... Non Wordpress n'a pas de problème de performance, n'en déplaise à tous ses détracteurs. Ce qui cause des problèmes c'est ce que vous mettez dessus, à savoir les images, plugins et thèmes plus ou moins bien codés. Voilà qui est dit !

 

Analysez votre site

Cela peut paraître évident, mais la première chose à faire est d'analyser les performances de votre site. Avant de vous lancer dans le travail d'optimisation (bien que ça ne fasse pas de mal) il est important de savoir si vous avez oui ou non un soucis de performances. Pour cela il existe plusieurs outils qui vous peuvent vous aider à établir un état des lieux. Le premier outil est Pingdom Tools, qui va évaluer la rapidité de votre site et vous donner une note. Vous pouvez aussi utiliser l'addons Firefox Yslow de Firebug, qui va vous repérer tous les fichiers manquant, les pages 404 et signaler les éventuels bugs. L'outil Webmaster Tools permet lui aussi de repérer les pages 404 et autres fichiers manquants.

Si les outils ne décèlent pas de réel problème de performance, le soucis vient alors de votre optimisation SEO, ce qui est un tout autre sujet. Néanmoins cela ne doit pas vous empêcher d'appliquer les conseils qui suivent pour booster davantage vos performances déjà très bonnes.

 

Les bonnes pratiques

Les soucis de performances peuvent avoir 3 origines différentes. La première c'est le réseau de l'internaute. Mauvaise nouvelle, vous ne pourrez rien faire pour ça. La seconde c'est le serveur de votre site. Là vous pouvez intervenir si vous avez des accès, notamment dans le cas de serveur dédié. Et la dernière source de problème, c'est le site en lui même... et là il y a pleins de choses à faire.

Avant de mettre les mains dans le cambouis il y a quelques bonnes pratiques a respecter. La première de ces règles est de n'utiliser que les plugins qui vous sont vraiment indispensables. Plus vous chargerez votre site de plugins plus il sera lent. Chaque plugin va envoyer une requête à votre serveur et utiliser de la bande passante pour charger les éléments dont il a besoin pour fonctionner. Si vous en avez trop votre serveur va être saturé et votre site va « ramer ».

Une fois les plugins réduits au strict minimum vital, il vous faut vous attaquer au thème. Et là vous allez commencer a mettre les mains dans le code. Tout d'abord optimisez l'html. Simplifiez le code au maximum en évitant les longues lignes de code html que vous pouvez réduire en style css par exemple. Pour les plus téméraires d'entre vous, il est recommandé d'utiliser la méthode css des « sprites » pour vos images. Cette méthode consiste a charger une seule image dont on va cacher une partie via du css. Le site va ainsi charger une seule image au lieu de plusieurs petites. Pensez aussi a bien utiliser vos images thumb (ou miniatures). Ce sera toujours mieux de charger une image de 5ko pour l'affichage de la page qu'une grande image de 200ko réduite. Enfin, si vos images peuvent être remplacé par du texte, faites le !

Pour le deuxième chantier il va falloir s'attaquer aux feuilles CSS et JavaScript. Essayez donc de regrouper vos fichiers CSS en un seul, même si c'est difficile a gérer par la suite. Idem pour le JavaScript (Si c'est trop complexe à gérer, compilez seulement ceux que vous ne retouchez jamais). Il vaut mieux une seule requête sur votre serveur pour aller chercher le CSS ou le JS que 4 ou 5 selon le nombre de fichiers. Quand c'est possible appliquez aussi une règle élémentaire, qui consiste à placer le CSS en haut de la page et le JS en bas de la page. Comme ça la page est totalement affichée graphiquement avant de charger les fonctionnalités JS. C'est plus agréable pour l'internaute qui est sur votre site et l'attente passe mieux.

Soignez également vos tags dans votre template. Par exemple si vous affichez le nom de votre site sur toutes les pages, ce peut-être judicieux de le mettre en dur dans le html plutôt que d'envoyer une requête a chaque page.

Pour cela rendez-vous dans votre fichier header.php et cherchez la balise <Title>
// Add the blog name. bloginfo( 'name' );

Et pour en finir avec les bonnes pratiques, occupez-vous de vos fichiers manquants et pages 404 grâce aux outils comme Yslow. Ce sera autant de requêtes inutiles économisées pour préserver votre bande passante.

 

 

Les mains dans le code...

Les bonnes pratiques étant maitrisées, vous allez pouvoir commencer à mettre les mains dans le code. Premièrement, activez le cache dans le fichier wp-config.php en précisant

define['ENABLE_CACHE', true) ;

Attention tout de même, cette manipulation n'est utile que pour les sites ayants plus de 2000 visites quotidiennes. Autrement cela ne sert pas à grand chose.

Vous pouvez limiter le nombre de révisions de vos articles. Les révisions pour ceux d'entre vous qui ne voient pas bien de quoi il s'agit, ce sont les sauvegardes automatiques lorsque que vous écrivez un article ou une page. A chaque révision un fichier est créé et conservé dans la base de donnée. Le navigateur va alors envoyer une requête à votre serveur pour comparer les versions et savoir laquelle afficher. Cela peut vite alourdir la machine. Allez dans le fichier wp-config.php et limitez-en le nombre et la fréquence :

define('AUTOSAVE_INTERVAL',120) define('WP_POST_REVISION' 3)

"120" est en secondes et "3" représente le nombre maxi de sauvegardes.

Et enfin si vous êtes à l'aise avec PhpmyAdmin vous pouvez optimiser votre base de donnée en supprimant les révisions déjà existantes.

 

... jusqu'au co(u)de !

Votre site doit commencer a gagner en performance avec ces conseils, mais pour les plus a guéris d'entre vous, il est possible d'aller plus loin.

Compressez les pages de votre site. Sans rentrer dans les explications complexes, cela permet aux navigateurs de charger vos pages plus rapidement. Il existes plusieurs plugins qui font ça pour vous, comme wordpress gzip compression. Intéressez-vous à vos Expires Headers dans le fichier htacces.php ou sur Apache. Le « Expire Header » permet de signaler certains types de fichiers comme pouvant rester en cache dans le navigateur du visiteur pendant une durée déterminée, sans que le navigateur n'ait besoin de faire des requêtes pour vérifier la validité du cache (ex : logo, header, et autres éléments du thème)

Un autre gros chantier que vous devrez mettre en place est le nettoyage de votre base de données. Certains plugins une fois désinstallés laissent des fichiers dans votre BDD. Supprimez-les pour libérer de l'espace sur votre base. Néanmoins faites très attention avant de supprimer un fichier... car pour savoir quoi supprimer il faut savoir quoi conserver. Si vous avez un doute ne touchez à rien sous peine de détruire votre site. Ce chantier est certes un plus mais n'est pas non plus vital.

Dernier point, vous pouvez utiliser les méthodes de CDN (Content Delivery Network). Cela va permettre à vos utilisateurs de faire des requêtes sur des serveurs dans leur zone géographique la plus près pour avoir une réponse plus rapide. Par exemple un internaute Américain interrogera des serveurs Américains, alors qu'un Européen interrogera des serveurs Français. Amazon propose ce genre de services, mais cela est assez vicieux puisque vous payez en fonction de votre trafic. Donc si votre trafic augmente votre facture aussi. Mais ce peut-être extrêmement intéressant dans le cas d'un site e-commerce avec de nombreux produits. Et puis si votre trafic augmente, vos revenus aussi logiquement. Pour les sites qui ne génèrent pas de revenus ou très peu, Wordpress.org propose une alternative gratuite dans son jetpack, mais qui ne s'applique qu'aux photos.

Voila, si vous appliquez tous ces conseils votre site devrait gagner en performance. Et n'oubliez pas qu'un site performant vous aide à atteindre vos objectifs de conversion mais aussi à gagner quelques places dans le pagerank.

 

Et pour finir voici quelques plugins (souvenez-vous trop de plugins c'est mal !), qui devrait vous aider à mettre en place tous ces chantiers :

Cache :
WP : WP super cache, DB Cache reloaded
Widgets & API : WP-widget-cache

Compression :
Js & Css : Wp-minify
Gzip : wordpress-gzip-compression

Optimisation de la BDD :
WP-optimize

 

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire


Agenda

Aucune nouveauté dans cette rubrique

Derniers billets de blog

madeincity
madeincity
madeincity
, dimanche 15 janvier 2017
Nous vous proposons une liste exhaustive des destinations à visiter lors de votre prochain séjour au Maroc. Appuyez ici vite pour plus d'informations !
l'agriculture
Robb
Robb
, mardi 3 janvier 2017
Si l'on a parlé précédemment du gaspillage alimentaire et des mesures à prendre à échelle nationale pour réduire le taux général de gaspillage alimentaire dans notre pays, il est...
http://www.coopdeble.fr/
Robb
Robb
, mardi 3 janvier 2017
Dans le précédent billet il a été question de clarifier certains concepts fondamentaux comme celui de perte d'aliments et de gaspillage alimentaire

Quel CMS choisir ?

Quizz cmsAccédez au quizz pour découvrir quel CMS correspond le mieux à votre projet web. 

 

Pub adSense

Créez votre compte

Rejoignez la communauté de CMS.fr

Bénéficiez d'un accès complet au site, Publiez vos articles et références, Diffusez vos événements, Participez à la vie du forum, Commentez les articles et Créez votre propre blog pour partager vos connaissances des CMS.

La création du compte est simple, rapide et GRATUITE.

Créez votre compte

A propos

CMS.fr est un site d'information dédié aux dernières actualités des CMS et des logiciels de gestion de contenu web.

Retrouvez les dernières news, les modules et extensions indispensables et les comparatifs des meilleurs CMS du marché comme Wordpress, Joomla, e-majine, Drupal et Prestashop.

Suivez-nous ! 

icone facebookicone google plusicone twittericone RSS